Comment juger une compétition de natation?

8 Jan 2022 | Natation

La natation peut paraître un sport assez simple. En compétition, il s’agit de nager dans l’une des 4 nages et d’aller le plus vite possible. Mais cela ne s’arrête pas là! Il y a des règles et toute une organisation pour juger une compétition de natation.

Le règlement FINA, une base pour juger une compétition de natation

Le jury, une organisation pour juger une compétition de natation

Le règlement FINA, une base pour juger une compétition de natation

Les règles de nage

Il ne suffit pas de nager le plus vite possible pour remporter une course. Il faut aussi BIEN nager!

Chaque nage, et même chaque course, a ses règles. Elles sont éditées par la FINA (Fédération Internationale de Natation). Elles ont été créées au début du XXème siècle, lorsque la natation sportive a commencé à prendre de l’ampleur et que les nageurs du monde se sont affrontés. Il fallait que tout le monde nage de la même façon pour que la course puisse être équitable. Ces règles ont évolué au fil du temps et du développement de la natation.

Un nageur de compétition ne peut donc pas faire ce qu’il veut. Il doit respecter ces quelques règles. Elles s’appliquent à la technique de nage: comment faire les mouvements, quels mouvements sont interdits. Par exemple, en brasse, la tête doit sortir de l’eau à chaque mouvement et il est interdit de faire des battements. 

Le règlement indique également comment faire les virages et la coulée. Bien évidemment, il s’adapte en fonction de la nage. Ainsi, en brasse et en papillon, il faut toucher le mur avec les deux mains simultanément. En nage libre, il suffit de toucher le mur. Le dos est plus complexe.

juger une compétition de natation, les nages

Juger une compétition de natation, les à-côté

Il n’y a pas que la technique de nage qui est jugée dans une compétition de natation. Les juges doivent également s’assurer que d’autres aspects sont bien respectés.

Par exemple, un nageur n’a pas le droit de se tenir à la ligne d’eau ou de toucher le fond de la piscine (cela peut arriver dans certaines petites piscines où le fond n’est pas mobile). Il faut avoir l’œil!

De même, nous ne pouvons pas nager avec n’importe quelle tenue. Quel que soit le niveau de la compétition, des règles s’appliquent. De manière générale, les nageurs doivent porter une tenue décente, non transparente. La combinaison ou le maillot, en une ou deux pièces, ne doit pas couvrir le cou, les poignets ou les chevilles.

Pour une compétition importante, si un nageur souhaite établir un record, le maillot ou la combinaison soit être homologué par la FINA. Ces règles ont été mises en place au début des années 2000, lorsque les combinaisons ont commencé à se développer. Les fabricants ont alors produit des combinaisons en polyuréthane. De nombreux records ont été battus avant que les fédérations et la FINA ne les interdisent pour revenir aux maillots en tissu.

juger une compétition de natation, les combinaisons

Le Jury, une organisation pour juger une compétition de natation

Il y a beaucoup de monde autour d’un bassin lors d’une compétition de natation. On reconnaît généralement les membres du jury à leur tenue blanche. Ils sont présents partout et chacun a sa tâche pour juger une compétition de natation..

Les chronométreurs et les juges de virage

Ceux que l’on connaît le plus, ce sont les chronométreurs. Même à l’heure du numérique et de la technologie, nous avons des chronométreurs manuels à chaque compétition. D’une part, les systèmes de chronométrage sont assez onéreux et tous les clubs ne peuvent pas s’équiper. D’autre part, pilotés par ordinateur, ils peuvent tomber en panne ou dysfonctionner. Il vaut alors mieux avoir un chronomètre!

Les chronométreurs ont d’autres missions. En plus de noter le temps réalisé par le nageur, ils sont aussi juges de virage. A ce titre, ils vérifient que le compétiteur réalise correctement son virage et sa coulée. 

Lorsqu’ils repèrent un défaut, les juges de virage et les chronométreurs le signalent au Chef chrono ou au Chef virage. Ceux sont eux qui signalent une disqualification.

juger une compétition de natation, le virage

Les juges de style

Au bord du bassin, les juges de style ou juges de nage s’assurent que les nageurs effectuent des mouvements corrects. Ils les suivent pendant les courses et les observent. Plus le niveau est élevé, plus les juges doivent avoir l’œil. Car à haut niveau, les athlètes travaillent sur le moindre détail technique. Une erreur ne sera donc pas facilement visible. 

Au départ et après chaque virage, les nageurs effectuent une coulée sous l’eau. Mais il ne peuvent dépasser 15 m (sinon des nageurs pourraient traverser le bassin en apnée!). Les juges de style sont aussi chargés de s’assurer que les athlètes respectent cette règle.

Les juges de nage peuvent également disqualifier un nageur. Ils en indiquent la cause aux juges arbitres.

juger une compétition de natation, juge de style et virage

Les juges arbitres

Les juges arbitres sont les grands chefs quand il s’agit de juger une compétition de natation. Ils chapeautent toute l’organisation du jury et s’assurent du bon déroulement de la rencontre (d’un point de vue réglementaire). Ils collectent les disqualifications et les valident pour les transmettre ensuite aux responsables des résultats. 

Avant chaque session, les juges arbitres organisent une réunion avec le jury. C’est à ce moment que chacun se voit attribuer son poste. C’est aussi le moment où ils transmettent leurs instructions et les dernières recommandations aux autres juges, où ils répondent aux dernières questions. 

Le juge arbitre est aussi responsable du bon déroulement des départs. Il vérifie que les juges et chronométreurs sont en place et que les nageurs sont prêts. Une fois tous prêts, il donne le signal au Starter.

juger une compétition de natation jury au départ

Le Starter

Le Starter intervient peu, mais il est essentiel! Les coups de sifflet, “Take your marks”, le bip du départ, c’est lui! Et le départ est l’un des moments les plus importants de la course. Les nageurs sont concentrés sur leur course, il faut donc que les instructions de départ soient claires. 

La première série de coups de sifflet a pour but d’attirer l’attention des athlètes. Il signale que le départ va bientôt être donné. Le second, plus long, leur indique qu’il doivent monter sur le plot de départ, ou se mettre dans l’eau s’ils ne plongent pas (notamment pour les nageurs handisports et les Masters). En dos, un troisième coup de sifflet long signifie qu’ils doivent s’installer pour le départ. 

Une fois sur le plot de départ, les nageurs s’installent en position et ne doivent plus bouger. Le Starter attend que tous soient immobiles pour annoncer “Take your marks” et donner le départ. Là encore, ce n’est pas une mince affaire. Le temps entre l’annonce et le start ne doit être ni trop rapide, ni trop long.

 

Les Officiels (ou jury) sont tous des bénévoles, formés par les fédérations nationales. Souvent, ce sont des nageurs ou des parents qui tiennent ces rôles. Quoi qu’il en soit, un juge doit rester neutre, et il est interdit d’encourager les nageurs. Et quand il s’agit de juger une compétition de natation, un mot d’ordre: le doute bénéficie au nageur!

juger une compétition de natation, une organisation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.