Pourquoi nager les 4 nages?

25 Mai 2022 | Natation

Outre le fait que cela fait plaisir aux entraîneurs, nager les 4 nages, à l’entraînement comme en compétition, a plusieurs avantages. En effet, les 4 nages sont différentes mais complémentaires, tant sur le plan technique que sur le plan physique.

Nager les 4 nages, un atout technique

A l’entrainement

On a tous tendance à vouloir se concentrer sur notre spécialité lors des entraînements. En général, on nage soit en crawl soit dans notre nage préférée. Le dos sert souvent comme nage de récupération. Mais sans obligation, on ne pratique généralement que 3 nages. 

Pourtant, s’obliger à nager les 4 nages lors d’un entrainement a plusieurs intérêts, notamment d’un point de vue technique.

Les deux nages les moins “aimées” sont le papillon et la brasse. Ce sont les deux plus techniques à maîtriser, les plus éprouvantes aussi. Il est vrai que tenir des séries dans les mêmes temps que les copains qui nagent en crawl n’est pas toujours facile. 

Pourtant, pratiquer toutes les nages au cours d’un entraînement permet de varier les exercices et ainsi de le rendre moins monotone. En changeant régulièrement de nage, on redonne un élan à notre entraînement. Cela casse le rythme dans lequel on pourrait s’installer. 

En plus, se perfectionner dans d’autres nages peut aussi être bénéfique pour notre spécialité. En effet, elles sont différentes mais peuvent être complémentaires. L’exemple le plus flagrant est sans aucun doute le papillon. Travailler le papillon permet de perfectionner l’ondulation utilisée en coulée mais aussi en brasse.

Nager les 4 nages, le papillon

En compétition

Nager les 4 nages en compétition est également un exercice intéressant. On peut évidemment s’inscrire dans les courses de chaque nage. Cela permet de se concentrer sur une nage à la fois. On obtient ainsi des temps de référence, quel que soit le niveau que l’on a dans les différentes techniques. 

Ce peut être aussi un excellent défi. Nager tous les 50m de chaque nage en est un courant. Pour aller plus loin, les quatre 100 m sont un excellent exercice. Il faut à chaque course se concentrer sur une nouvelle technique de nage et tenter à chaque fois d’être aussi efficace. 

Une autre façon de nager les 4 nages en compétition est de s’engager sur les épreuves de 4 Nages. Le 100 m  et le 200 m sont assez facilement accessibles pour un nageur qui s’entraîne régulièrement. Le 400 m 4 nages, quant à lui, demande une réelle maîtrise de toutes les nages pour être bien nagé.

Il s’agit ici d’un exercice tout à fait différent. On enchaîne les 4 techniques dans une seule et même course. Il faut en cours de route changer totalement de nage. D’autant plus que l’on alterne nage simultanée et nage alternée. Il faut, en très peu de temps, changer de technique et trouver le bon rythme. Sur les distances courtes surtout, le temps de nage est réduit, il faut donc être efficace rapidement.

Ces épreuves ont une autre spécificité: les virages. C’est à ce moment que l’on change de nage, ils sont donc particulièrement importants. Ils sont aussi codifiés, que l’on passe du papillon au dos ou du dos à la brasse.

L’épreuve du 4 nages demande donc de la concentration, mais c’est aussi une course plus ludique. Le changement de nage régulier imprime un certain rythme à la course. Impossible de se perdre dans les comptes ou de s’ennuyer!

Nager les 4 nages, le dos

Nager les 4 nages, des bienfaits physiques

Pour les muscles

La natation est reconnue comme un excellent sport car il n’est pas traumatisant pour le corps. Mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas se blesser en nageant. Les nageurs, répétant régulièrement les mêmes gestes, sont tout aussi concernés que les autres sportifs par des blessures “d’usure”. C’est là que la pratique des 4 nages devient intéressante. 

Chacune des 4 nages a ses propres caractéristiques. Les mouvements peuvent se ressembler, mais ils sont tous différents. Ils sollicitent donc les muscles différemment. Et c’est une bonne nouvelle.

En effet, si l’on nage toujours la même chose, on fait travailler les mêmes muscles en permanence. A trop les solliciter, ils peuvent se fatiguer. C’est ainsi que peuvent apparaître déchirures et autres lésions musculaires.

De plus, certains muscles vont se développer plus vite tandis que d’autres seront moins forts. Cela peut mener à des déséquilibres et provoquer des blessures. Les muscles plus développés vont tirer sur les articulations, mais leurs pendants n’auront pas la force de compenser. Ces tensions peuvent provoquer des dysfonctionnement au niveau des articulations. 

Mais en pensant régulièrement à nager les 4 nages à l’entraînement, on répartit les efforts sur différents muscles et on entretient un certain équilibre. Ainsi par exemple en crawl, la traction fait travailler (entre autres) les biceps et le retour de bras est une période de repos pour ces muscles, les omoplates prenant en charge le mouvement. Sur le dos, la poussée sollicite le triceps et l’épaule porte le retour du bras. En brasse, les avants bras sont davantage utilisés. En papillon, l’ondulation sollicite l’intégralité du corps dans un gainage constant.

Nager les 4 nages, la brasse

Pour les articulations

Nous venons de le voir, le développement homogène des muscles permet de protéger les articulations. Il évite des tensions causées par des déséquilibres musculaires. Mais ce n’est pas la seule façon de limiter le risque de blessure.

Nous avons parlé de la blessure”d’usure”, qui survient lorsque l’on fait le même mouvement à répétition. C’est aussi valable pour les articulations. A toujours faire le même trajet, elles s’usent.

Nager les 4 nages permet de leur faire faire des mouvements différents. Les bras ne passent pas à la même hauteur en crawl et en papillon. L’inclinaison du bras par rapport à l’épaule n’est pas du tout la même. L’articulation ne bouge pas de la même façon. Cela entretient donc la mobilité des articulations. 

De plus, chaque nage demande un certain degré de souplesse sur des articulations différentes. Pratiquer régulièrement les 4 nages, que ce soit à l’entraînement ou en compétition, permet donc de conserver toute la souplesse des tendons et ligaments

 

La natation est un sport souvent recommandé à plusieurs titres. L’évolution dans l’eau évite les chocs. Les articulations sont ainsi en partie protégées. Un autre atout de la natation est sa diversité. Les nageurs ont 4 nages à leur disposition. Ils peuvent choisir la plus rapide ou celle qu’ils préfèrent pour nager régulièrement. Nager les 4 nages permet de moduler les entraînements, d’éviter la monotonie. Et cela participe aussi à la prévention des blessures. Autant de bonnes raisons de s’y mettre!

Nager les 4 nages, le crawl

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.