Les chalets du Trot en raquettes

20 Avr 2022 | Randonnée

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Alors que le printemps semblait avoir fait son apparition, l’hiver s’est rappelé à notre souvenir. Pendant 3 jours, la neige a blanchi nos montagnes. Alors, comment résister à l’appel de la poudreuse? Une randonnée vers les Chalets du Trot en raquettes semblait tout indiquée.

Distance

11 km

Dénivelé

750 m

Balisage

Panneaux

Carte

IGN 3530 ET

Du Vallon d’en Haut aux Chalets du Trot en raquettes

A la sortie de Samoëns, une route sur la gauche nous amène au hameau de Vallon d’en Haut. A la seconde fontaine, sur la gauche, on accède à un petit parking. La randonnée commence ici. 

La neige n’est pas descendue jusqu’ici, nous commençons à marcher avec les raquettes sur le sac. Nous suivons la piste qui monte lentement et régulièrement. Nous ne marchons pas longtemps avant de devoir chausser les raquettes. 

Il a neigé toute la journée et toute la nuit précédentes. Aucune trace n’apparaît sur le chemin. Il faudra donc faire la trace. Une source, sur le bord du chemin, est entièrement recouverte. On ne distingue que l’eau qui coule.

Arrivé aux Turchets, nous prenons la piste qui part sur la droite. Elle suit le relief, tout en continuant à monter régulièrement. Un premier groupe de chalet apparaît sous la neige, puis un second. 

Après les chalets du Bouttiay, nous prenons la piste à droite. Plus on monte, plus il y a de la neige. Mais dans la forêt, elle s’est inégalement répartie. Par endroit, nous pouvons presque voir le chemin, mais à d’autres nous nous enfonçons. 

Nous nous relayons en tête pour faire la trace. La neige est très légère pour un mois d’avril. Mais elle est aussi tombée en grande quantité. Faire la trace requiert toute une technique. Il ne faut pas chercher à marcher vite. Tout en faisant de petits pas, il faut lever les pieds assez haut pour tasser la neige. Ce qui peut s’avérer compliqué lorsqu’on s’enfonce! Rejoindre les chalets du Trot en raquettes après de telles chutes de neige est moins facile qu’il n’y parait.

Après quelques zigzags, la forêt s’éclaircit. Nous arrivons dans un alpage. Au-dessus de nous s’étend une grande plaine blanche, en dessous, les arbres lourds de neige. Les chalets du Trot sont au bout de cette dernière traversée. Ils apparaissent, sous une épaisse couche de neige.

Montée dans la neige vers les chalets du trot en raquettes

Des Chalets du Trot au Perthuet

Les chalets du Trot sont une étape sur le sentier qui mène aux chalets du Criou et plus haut à l’Aouille du Criou. Mais aujourd’hui, nous nous arrêtons là. La neige est tombée en abondance et faire la trace est éprouvant. Nous avons déjà mis 3 heures pour arriver ici!

Les chalets nous offrent un abri pour le picnic. Le brouillard s’est accroché au hameau, il fait froid et nous ne trainons pas. La visibilité est plutôt mauvaise et nous décidons de redescendre par le même chemin. Tracer un chemin dans la plaine sans visibilité serait trop aléatoire. 

Nous commençons à descendre lorsque le brouillard se lève et le soleil fait briller les arbres. Nous remontons jusqu’aux chalets du Trot en raquettes pour trouver le départ du sentier qui traverse l’alpage et rejoint le Perthuet. 

Le sentier est légèrement visible, malgré la neige. Si on prend le temps de regarder, on distingue le mouvement de terrain qu’il fait. Quelques passages dans les bois nous cachent la trace, mais le GPS nous permet de rester à proximité. Nous progressons lentement, tâtonnant un peu.

Des traces apparaissent, nous les suivons un peu, avant de rebrousser chemin. Elles partent dans un bosquet, mais ne semblent pas mener où nous voulons. Revenus sur nos traces, nous repérons le sentier et reprenons notre marche. 

La neige est bien tombée à cette altitude, nous nous enfonçons toujours autant. Mais les éclaircies qui illuminent le paysage nous font vite oublier la difficulté!

Tout à coup, des chalets surgissent derrière un mouvement de terrain. Ce sont les chalets de Perthuet. Nous arrivons au bout de notre traversée!

Traversée depuis les chalets du trot en raquettes

De Perthuet à Vallon d’en Haut

Cette traversée ludique, depuis les chalets du Trot en raquettes, n’avait d’autre difficulté que de faire la trace et deviner le chemin. Mais il nous a tout de même fallu une heure (alors que les panneaux indiquent 15 minutes!). Une petite pause nous permet d’admirer la vue. Le Perthuet, bien au-dessus des arbres, offre une vue dégagée sur la vallée et les montagnes environnantes. 

Des nuages déchiquetés s’accrochent aux sommets et le soleil donne un éclairage particulier. 

Pour la descente, nous retrouvons les pistes qui permettent d’atteindre les chalets en été. Plus besoin de deviner, le chemin est bien visible. Et en descente, faire la trace est bien moins fatigant!

Nous ne tardons pas à replonger dans la forêt. La neige étouffe tous les bruits et nous n’entendons que le crissement des raquettes dans la neige fraîche.

La piste descend régulièrement. Après quelques virages, nous entamons une grande traversée. Petit à petit, la neige diminue et devient plus lourde. Les ruisseaux bordant la piste réapparaissent, la neige tombe des arbres. 

A mi-chemin de cette grande traversée, une piste part sur la droite. Elle rejoint Vallon d’en Bas. Nous continuons sur notre lancée jusqu’à retrouver le croisement des Turchets. 

La neige a bien fondu depuis que nous sommes passés ce matin! Nous reprenons le chemin pour rejoindre la voiture. Plus on descend, plus la neige est gorgée d’eau et se colle sous les raquettes. Nous décidons vite de les enlever! 

La source, qu’on ne distinguait qu’à peine ce matin, est maintenant dégagée. Le réservoir en bois est gravé “La fontaine du vin blanc”. 

Pour la fin de la descente, nous naviguons entre les plaques de neige, la boue et l’eau qui ruisselle.

 

Nous voulions profiter de la neige fraîchement tombée en ce début avril. Nous avons été servis! Partis pour les chalets du Criou, nous n’avons finalement pas dépassé les chalets du Trots en raquettes. La traversée vers Perthuet a ajouté le côté ludique de la chasse au sentier. Pour finir, la montagne, sous un épais manteau de neige nous a offert des points de vue magnifiques. 

La fontaine du vin blanc vers les chalets du trot en raquettes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.