Comment progresser en parapente grâce aux voyages?

27 Nov 2020 | Parapente

Tu as pris ton envol et tu as pris goût aux sensations de vol, à voir les paysages de là haut! Tu commences à progresser en parapente.
Tu as l’habitude de voler sur les sites proches de chez toi, tu varies les horaires de vol, tu voles de plus en plus longtemps. Petit à petit, tu élargis ton terrain de jeu et tu participes à des sorties avec ton club. 

Et puis un jour, tu commences à penser à des destinations plus lointaines. Tu as envie de voir d’autres sites de vol. Tu as raison! Partir en voyage en parapente t’apportera de nombreux avantages, comme

  • progresser en parapente dans tous les domaines (avant, pendant et après le vol)
  • se retrouver entre pilotes et s’immerger dans le parapente
  • faire une véritable coupure avec le quotidien
  • découvrir de nouveaux paysage de façon différente
  • rencontrer des gens et échanger

Mais en quoi les voyages te permettent-il de t’améliorer exactement?

Améliorer ton analyse des conditions

En formation, tu as appris à analyser les conditions avant chaque vol. Tu sais regarder les nuages, les arbres, ressentir le vent sur le décollage. Les moniteurs t’ont appris à repérer la position des thermiques en observant le paysage et les feuilles des arbres.

En volant régulièrement sur les sites proches de chez toi, tu en connais également les particularités. 

Mais justement, est-ce que tu continues à analyser vraiment les conditions? Ne te reposes-tu pas sur l’habitude? Prends-tu le temps de vérifier les signes indiquant la présence du thermique, ou files-tu directement au-dessus de la carrière sans te poser de questions?

David Eyraud, dans son manuel de pilotage, définit d’ailleurs l’habitude comme l’un des pièges que peut rencontrer un pilote dans sa progression:

Le mécanisme de l’habitude veut que l’expérience passée guide notre comportement face à une situation familière. Plutôt que d’analyser froidement chaque paramètre, on aurait tendance à faire comme la dernière fois. Mais sans l’analyse méthodique, le pilote peut avoir le sentiment d’une situation familière, alors que des choses ont changé (l’aérologie, la nature du sol, l’état de vigilance ou encore le vieillissement du matériel).

En voyage, sur un site inconnu tu vas devoir effectuer cette analyse de façon plus formelle. En effet, il faut chercher les indices, les repérer avant de les prendre en compte pour établir une prévision des conditions en vol, de la trajectoire.

Ainsi tu reprends les habitudes de tes débuts. Ce qui ne fait jamais de mal!

De plus, les paysages et les conditions sont différents de ce que tu connais. Tu vas donc apprendre à remarquer d’autres éléments

Dans nos montagnes bien vertes et couvertes de forêts, j’ai appris à repérer les zones de rochers où les thermiques sont susceptibles de se déclencher. Quand je suis allée voler dans l’arrière pays montpelliérain, il n’y avait que des rochers, des cailloux. Les arbres n’étaient en fait que des arbustes, la garrigue! Pas évident de trouver les thermiques!!

Par la suite, où que tu voles tes capacités d’analyse seront plus pointues.

C’est un élément essentiel de la progression en parapente. Car en analysant de façon plus précise les conditions, avant et pendant le vol, tu pourras améliorer ton pilotage.

Analyser les conditions pour progresser en parapente

Améliorer ton pilotage

Après avoir analysé le vent, la géographie du site et les conditions de vol, tu vas décoller, bien sûr!

Se confronter à des conditions différentes fait partie de l’apprentissage du parapente. Cela permet notamment de s’habituer à des variations dans les conditions de vol.

Il ne s’agit plus du plouf du matin ou vol du soir dans la restit’ à faire des aller-retour devant le décollage. C’est un nouvel environnement qui s’ouvre devant toi. Il y aura certainement des éléments que tu n’avais pas prévu, un thermique plus fort, une rentrée de vent. 

Dans un environnement que l’on ne connaît pas, notre cerveau devient plus réceptif à tout changement. 

Non seulement, tu continues d’analyser ces données, mais tu adaptes tes réactions. Au départ, elles sont sans doute un peu disproportionnées ou pas dans le bon tempo. Mais au fur et à mesure que les vols se succèdent, tes réactions deviennent plus fines, plus adaptées.

Un voyage à la Dune de Pyla en est l’exemple parfait. C’est l’endroit idéal pour travailler sa technique de gonflage. L’air laminaire permet de répéter encore et encore les mêmes gestes, jusqu’à ce qu’ils deviennent naturels. En quelques jours, tu verras que tu as déjà pu nettement progresser en parapente.

En plus, notre cerveau enregistre le fait que nous avons été confronté à une situation particulière. Il enregistre l’effet que nous ressentons. Et si nous pouvons être un peu déstabilisés la première fois, lorsque nous nous retrouvons dans la même situation la fois suivante, le stress est bien moindre. Tu vas donc gagner en sérénité. Et ça, c’est un élément essentiel pour des vols réussis!

Progresser en parapente sur des sites différents

Progresser en parapente grâce aux rencontres

Partir en voyage parapente c’est aussi se retrouver avec d’autres pilotes. Souvent les groupes se constituent entre amis ou connaissances. Mais c’est également l’occasion de rencontrer d’autres pilotes. 

  • Les parapentistes de ta région sont autant de compagnons de vol potentiels pour tes soirées d’été, de contacts pour organiser des navettes ou des sorties sur des sites un peu plus éloignés.
  • Les pilotes locaux sont quant à eux des sources d’informations inestimables sur les sites que tu prévois de découvrir. Ils pourront te renseigner sur les conditions de vol, sur les moyens d’accès aux décollages, sur les petits restaurants du coin. Leurs conseils te permettront de progresser en parapente sur des sites que tu ne connais pas encore.

 Discuter avec d’autres pilotes est aussi un excellent moyen de partager ses expériences, de profiter de conseils et d’échanger des trucs et astuces. On apprend autant de l’expérience des autres que des siennes. Ecouter comment un pilote s’est sorti d’une situation peut te sensibiliser à certaines techniques.

 Partir en voyage avec d’autres parapentistes est également une immersion totale pendant quelques jours dans le monde du parapente. Il n’y a pas de pensée parasite. Oubliés le rendez-vous qu’il faut prendre chez le dentiste, les questions du boulot qui te poursuivent jusqu’à la maison. Tu ne penses que parapente. 

Les discussions tournent autour de la météo, des reliefs, du matériel, des techniques pour décoller, pour descendre rapidement, pour plier et ranger sa voile.

 Tu entres ainsi dans une sorte de bulle dans laquelle ne gravitent que des éléments liés au parapente. Ces échanges sont riches en apprentissages car non pollués par les conversations extérieures.

En groupe pour progresser en parapente

Travailler le mental

Dans cette bulle de parapente, tu peux te consacrer exclusivement à ta pratique, à tes sensations. Avec les compétences techniques que tu développes, c’est aussi ton mental qui travaille. 

Déjà, le seul fait de partir voler sur des sites inconnus est un progrès! En quittant tes repères, tu sors de ta zone de confort. Cette zone dans laquelle tu te sens à l’aise, où tu sais comment réagir. En volant toujours sur le même site, tu finis par connaître parfaitement les conditions, la position des thermiques, les zones à éviter. Certes, à force de pratiquer tu voles de plus en plus longtemps, mais ta progression finit par stagner une fois que tu as atteint les limites de ce site.

En voyage, tu vas devoir faire face à des situations inconnues. C’est ainsi que tu apprends, que tu entraînes ton esprit et ton corps à réagir. 

Le parapente est un sport dans lequel le mental joue un grand rôle. Il n’est pas naturel pour l’homme de voler. Cela demande de la concentration, de la maîtrise de ses émotions et une certaine capacité à dépasser ses peurs

Se confronter à des situations nouvelles, à des environnements différents te permet de te confronter à elles et donc de te préparer à les surmonter. A ce sujet un bon article t’aide à comprendre et gérer le stress en parapente.

Et au final, c’est ta confiance en toi qui se développe. Tu peux comptabiliser chacune de tes réussites:

  • Tu as décollé proprement depuis un tout petit décollage pierreux (bien différent de la grande prairie dont tu as l’habitude)
  • Tu as atterri pile dans la cible, tout seul, sans les conseils d’un moniteur
  • Tu as réussi à exploiter un petit thermique au dessus du village et tu as pu retourner jouer sur les crêtes

Tout cela te conforte dans tes capacités. Et cela te permet de passer à l’étape suivante. 

C’est un cercle vertueux qui se met en place. Aller au devant de ses peurs, sortir de sa zone de confort nous donne confiance en nous et nous permet d’aller encore plus loin. Tout en restant attentif, en travaillant son analyse, en allant chercher plus loin les informations.

 

Toute ta pratique te permet de progresser en parapente. Voler régulièrement sur ton site préféré en est la base et les voyages en sont un complément essentiel

 

Alors n’attends pas et réserve ton prochain voyage sur la page dédiée aux voyages en parapente.

Pistes pour progresser en parapente

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.