Comment choisir son équipement pour la natation?

15 Sep 2021 | Natation

Il faut assez peu d’équipement pour la natation. C’est sans doute l’une des raisons qui en font l’un des sports les plus pratiqués en France. Parmi les attraits de ce sport, on cite fréquemment les suivants:

  • le corps est porté par l’eau, ce qui allège les sollicitations sur les articulations,
  • la natation est un sport complet, qui fait travailler l’ensemble du corps,
  • l’équipement pour la natation est facilement accessible est assez peu onéreux (du moins au début!)

Nous avons déjà parlé des différents muscles sollicités par la natation. Aujourd’hui, intéressons-nous au choix de l’équipement pour la natation. 

 

Le maillot, base de l’équipement pour la natation

Le bonnet, un élément important de l’équipement pour la natation

Dernier élément indispensable de l’équipement pour la natation, les lunettes

Le maillot, base de l’équipement pour la natation

Quel maillot de bain choisir?

Seul élément absolument indispensable et obligatoire, le maillot de bain est la tenue du nageur. Mais lorsque l’on se rend dans le rayon natation d’un magasin de sport, on se retrouve devant un mur de maillots. Lequel choisir? 

Le maillot que l’on va choisir dépend d’abord de la fréquence à laquelle nous allons nager et de la pratique que nous avons. 

Plus la fréquence est élevée, c’est-à-dire plus le nombre de séances par mois ou par semaine augmente, plus on s’orientera vers des maillots résistants au chlore. Ces maillots ne contiennent pas d’élasthane, qui supporte assez mal l’agression du chlore et se détendent ainsi plus vite. 

Puis vient le choix du modèle. En effet, il existe plusieurs formes, chez les femmes, notamment pour le dos du maillot. Les maillots avec un dos en “U” sont généralement élégants et très faciles à enfiler. Ils ne sont toutefois pas recommandés pour la natation sportive. De fait, leur forme ne permet pas un très bon maintien et ils sont peu pratiques. 

Si l’on souhaite nager de façon régulière ou intensive, il vaut mieux prendre un maillot avec un dos en “O” ou en “X”. Ils offrent un meilleur maintien. Quant à les départager, il s’agit d’une question personnelle. Selon les mouvements effectués, la spécialité de nage et les ressentis, chaque nageuse choisira la forme qui lui donne le plus de liberté. 

Chez les hommes, le short de bain est déconseillé car souvent interdit en piscine et très peu hydrodynamique. Il existe 3 formes de maillot pour les hommes: le slip de bain, le boxer ou le shorty. De la même façon que pour les femmes, le choix de la forme dépend largement de la préférence de chacun et de son ressenti.

 

Essayer un maillot

Quoi qu’il en soit, il est important de l’essayer. Il faut effectivement s’assurer qu’il soit à la bonne taille, ni trop grand, ni trop petit. Trop grand, il donnera l’impression de flotter dans l’eau. Impression assez désagréable, mais surtout très peu hydrodynamique. Trop petit, il risque de couper la circulation sanguine et les muscles au niveau des épaules (pour les femmes), ce qui nous empêcherait de donner le meilleur de nous même dans l’eau.

Un dernier point à vérifier: lors de l’essai, il vaut mieux s’assurer que le bas du dos est lui aussi bien ajusté et plaqué sur la peau. Un espace laisserait l’eau entrer et pourrait nous freiner dans les séries ou une compétition.

Pour le reste, le choix du maillot de bain est une affaire de goût et de ressenti. Il faut se sentir bien dedans.

 

Les combinaisons de compétition

Un petit mot sur les maillots de compétition et les combinaisons. Pour améliorer la glisse, réduire les frottements, augmenter l’hydrodynamisme du nageur, les combinaisons sont bien plus serrées que les maillots de bain et faites dans des tissus différents. 

Les matières utilisées ont des propriétés plus poussées, telles que 

  • la déperlance du tissu pour que l’eau “glisse” dessus
  • l’utilisation de tissus très extensibles, à la fois solides et souples, permettant la compression des muscles
  • l’absence de couture pour un effet plat.

Il faut noter que les combinaisons de compétition doivent être approuvées par la FINA. Lorsque c’est le cas, on appose un petit timbre sur la combinaison (généralement au dos).

Aujourd’hui les combinaisons doivent laisser les épaules dégagées et arriver au-dessus du genou, pour les femmes. Pour les hommes, il s’agit de jammers, ne dépassant pas les genoux.

le maillot, équipement pour la natation

Le bonnet, un élément important dans l’équipement pour la natation

Voici un autre élément important lorsque l’on choisit son matériel pour la natation. Si le bonnet est obligatoire dans la plupart des piscines publiques, c’est principalement pour des raisons d’hygiène. Cette règle est plus ou moins observée selon les piscines. Mais soyons honnêtes, il est réellement désagréable de se retrouver avec des cheveux qui s’accrochent dans les doigts quand on nage.

De la même manière, il est peu agréable et peu pratique d’avoir les cheveux dans les yeux pour nager. C’est donc là le premier atout du bonnet. Il retient les cheveux. Si cela intéresse plus particulièrement les femmes et les hommes aux cheveux longs, le bonnet possède un second atout non négligeable, pour tous.

En plaquant les cheveux, il lisse la tête et offre donc au nageur un meilleur hydrodynamisme

 

Il existe également plusieurs types de bonnets. Du bonnet en maille au bonnet moulé en silicone, chacun a son public. 

Le bonnet en maille donne un protection très légère. Il est utile si on ne nage qu’occasionnellement et sans mettre la tête sous l’eau. En effet, il ne protège pas vraiment les cheveux et permet seulement de les tenir.

Les bonnets en silicone sont plus protecteurs et plus solides. Dès que l’on nage un peu plus régulièrement, c’est vers ce produit que l’on se dirige. En effet, notre bonnet doit tenir lorsque nous effectuons les culbutes et plongeons. 

Les bonnets moulés sont privilégiés par les sportifs en compétition. Leur forme s’adapte plus facilement à la forme du crâne et limite ainsi les plis qui pourraient se former.

le bonnet, équipement de base pour la natation

Dernier élément indispensable de l’équipement pour la natation, les lunettes

Après le maillot de bain, les lunettes sont l’élément indispensable de l’équipement pour la natation. 

Non seulement, elles protègent les yeux de l’eau et des produits utilisés pour maintenir la qualité de l’eau, mais elles permettent de voir sous l’eau. Car nager en public est déjà un exercice compliqué, mais si on ne voit pas les autres nageurs, cela devient vite le parcours du combattant!

De la même façon que pour les maillots et bonnets, le type de lunettes que l’on choisit dépend de notre pratique. Les nageurs débutants ou ne pratiquant qu’occasionnellement choisissent souvent des lunettes assez larges. Elles donnent un champ de vision plus grand et sont souvent plus confortables. En effet, les jupes en silicones autour des verres y sont plus grandes et plus souples. 

Plus on nage régulièrement, plus la taille des lunettes diminue. Avec la recherche d’efficacité dans l’eau, l’hydrodynamisme est important. Des petites lunettes, avec des jupes de protection plus petites, diminuent la résistance à l’eau et l’effet de traînée.

De plus, ces lunettes possèdent plus de points de réglages. Ces différents points permettent de les adapter plus finement au visage des nageurs. Outre les sangles, les ponts de nez sont interchangeables ou réglables. Ainsi, on peut régler l’écartement des verres.

A l’extrême de ces lunettes, on trouve les lunettes suédoises, souvent utilisées en compétition. Elles sont vendues en kit et c’est au nageur de les monter. Le pont de nez en ficelle permet un réglage totalement personnalisé.

L’évolution et la technologie ont récemment fait leur apparition dans le matériel pour la natation. On a, en effet, vu des lunettes affichant des données dans les verres, tels que l’allure, la fréquence des coups de bras, la distance, le temps, etc.

 

Que ce soit pour apprendre, progresser ou nager en compétition, il n’y a pas besoin de plus d’équipement pour la natation. Avec cette base – maillot, bonnet, lunettes – nous pouvons déjà nous entraîner. Bien sûr, pour aller plus loin dans la pratique, pour progresser et aller chercher la performance, il existe du matériel spécifique. Nous détaillerons l’utilisation des pull-buoys, planches, plaquettes et autres instruments de torture dans un prochain article!

Bonnet et lunettes, équipement pour la natation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.